La prévoyance dans les entreprises


La culture de la performance bienveillante

Pour trouver des collaborateur.trices qualifié.es et les fidéliser durablement, une entreprise doit offrir de bonnes prestations de prévoyance, et être aussi capable de les financer. En parallèle, la réglementation croissante de la prévoyance professionnelle requiert une professionnalisation continue que les petites structures n'ont pas forcément les moyens de totalement internaliser.

Il s'agit alors de conjuguer les intérêts des employeur.euses comme des employé.es en utilisant au mieux les leviers à disposition.

La prévoyance au service de la responsabilité sociale de l'entreprise

La Responsabilité Sociale des Entreprises – RSE – est un sujet qui prend de l’importance. Certaines entreprises mettent de plus en plus de ressources dans leurs efforts pour une société plus durable. Les questions de prévoyance en font partie, mais sont peu souvent prises en compte par manque d’information et de connaissance. Bien maîtrisée, la prévoyance professionnelle peut être optimisée pour les hauts comme pour les bas salaires et représenter un réel levier de progrès social.

La prévoyance au service de la proposition de valeur de l’entreprise

Des conditions de prévoyance avantageuses représentent un réel argument d’attractivité et de rétention des employé.es. Elles représentent donc un levier à ne pas négliger dans le cadre de la gestion des ressources humaines. Cependant, beaucoup de petites structures n’ont pas les compétences internes pour optimiser leurs choix en termes de prévoyances professionnelles et pour les communiquer. Il leur est également difficile de trouver des expert.es réellement neutres, le marché de la prévoyance reposant sur un conseil rémunéré par la vente de produits d'assurance.

La caisse de pension, un choix stratégique

Quand on leur pose cette question, beaucoup de responsables pensent d’abord taux de couverture, taux d’intérêt techniques, taux de conversion, versement des intérêts et bien sûr rapport entre actif.ves et retraité.es. En revanche, quand on pose la même question aux collaborateur.trices ou au département des ressources humaines d’une entreprise, c’est la comparaison des prestations qui ressort.
Avec des rendements qui peuvent passer du simple au triple et des frais de gestion qui peuvent quadrupler, le choix de la caisse de pension n'est pas à prendre à la légère.


Les entreprises ont besoin de solutions de prévoyance solides, finançables et adaptées à leurs objectifs RSE.

Nous apportons notre aide dans le choix de la forme d’organisation de la prévoyance du personnel et dans la conception des prestations de prévoyance pour la LPP.


Transmettre et informer

En plus de mettre en place une prévoyance avantageuse, il s'agit également de communiquer sur les actions entreprises. Outre des séances d'information, il est nécessaire de mettre en place des suivis personnalisés adaptés au poste, à la situation et au salaire de chaque employé.e. En effet, sur certains aspects de la prévoyance, le rôle de l'entreprise est de proposer un cadre avantageux, le choix final restant dans les mains de l'employé.e. En outre, une prévoyance bien ficelée doit inclure également le volet du 3ème pilier.


Une fois les solutions mise en place, il s'agit de les communiquer aux employés ou aux employées.

Nous organisons et animons les séances d'information et nous proposons des suivis personnalisés afin que les actions mises en place au niveau de l'entreprise soient comprises par les employé.es et intégrées à une stratégie individuelle.


Notre responsabilité sociale

  • Sensibiliser les chef.fes d’entreprise à l’importance des questions de prévoyance dans le cadre de leur engagement social
  • Les former à l’optimisation de leur prévoyance dans le cadre de leur planification financière et à leur gestion des ressources humaines.
  • Conjuguer engagement social et réalité financière afin de consolider et de pérenniser les activités de l'entreprise.

Quelques chiffres

  • Par défaut, seuls les salaires au-dessus de 25’095 CHF annuel sont assurés dans le cadre de la LPP, l’employeur.euse a toutefois la liberté de s’affranchir de ce seuil.
  • Tous les revenus au-delà de 129’060 CHF peuvent être investis dans un plan 1e qui offre à l’employé.e une stratégie de placement individuel et des primes de risques 25% plus basses pour l’entreprise.
  • En Suisse, le nombre de personnes travaillant pour deux employeur.euses ou plus est passé de 150'000 en 1991 à près de 400'000 aujourd'hui.

Propulsé par le CMS WebForge